Déposer une demande pour obtenir un prêt sans apport

Généralement, pour concrétiser certains projets, vous devez contracter un crédit. Si le fonds désiré est conséquent, l’apport personnel est obligatoire dans la majorité des cas. Il existe cependant certaines méthodes et astuces qui vous permettront de contracter un prêt sans apport.

Obtenir un prêt d’un montant conséquent sans apport

L’apport personnel n’est pas toujours nécessaire lorsqu’on souhaite faire un prêt. Il n’est demandé que dans le cas où l’argent à emprunter est très élevé. Plus cette participation est conséquente, plus votre chance de décrocher un prêt est élevée. D’ailleurs, elle permet aux banques d’apprécier vos possibilités financières. C’est également un gage de sécurité pour les organismes financiers. 

Ce sont généralement les prêts immobiliers qui nécessitent ce genre de contribution. En effet, investir dans la pierre réclame en général une grosse somme. De ce fait, il est tout à fait normal que les banques ne soient pas disposées à fournir l’intégralité de cette somme.

Actuellement, il est possible d’obtenir un fonds conséquent même sans apport personnel. Les débiteurs qui ne possèdent pas une réserve de trésorerie pourront notamment réaliser un prêt hypothécaire sans apport. Ce dernier permet, par exemple, de financer l’achat d’un appartement en mettant en garantie un bien dont la valeur surpasse la somme demandée.

prêt sans apport

Conditions à remplir pour obtenir un prêt sans apport

Le prêt sans apport n’est pas accordé à n’importe qui. Pour une banque, notamment, il s’agit d’une décision à haut risque. En effet, il est difficile ici de s’assurer que le débiteur potentiel est capable de rembourser à terme la somme demandée. Alors, afin de débloquer ce type d’emprunt, il faut avant tout convaincre le prêteur. Pour ce faire, vous devrez posséder un excellent dossier. 

Pour un prêt sans apport, il existe des critères que les banques exigent souvent. Premièrement, il y a la question de l’âge. Il convient de noter qu’une personne jeune est bien plus susceptible d’obtenir un prêt. L’individu étant encore au début de sa carrière, il n’aura pas eu le temps de faire des économies. Or, si vous avez atteint la quarantaine et que vous n’avez toujours pas d’épargne, l’on sera plus sceptique quant à votre capacité de thésauriser.

Par ailleurs, une situation professionnelle stable sera un grand atout pour le demandeur. Ceux qui ont occupé un emploi pendant une longue période seront privilégiés par les banques. Ils devront cependant présenter certaines pièces justificatives. 

Pour démontrer à la banque que vous êtes aptes à rembourser le capital demandé, vous devez justifier une condition financière stable. Pour ce faire, il est nécessaire de fournir des relevés bancaires. À cela s’ajoutent le fiche de paye qui permet de confirmer que vous percevez un revenu stable.

En outre, avant de vous accorder un prêt, une banque étudiera aussi votre taux d’endettement. Il convient de noter que ce dernier ne doit pas dépasser les 30%. Passé ce cap, le risque de refus est élevé. Par ailleurs, afin de calculer ce pourcentage, le prêteur considérera vos sources de revenus, vos charges mensuelles ainsi que votre reste à vivre.